Mes convictions

Ma rétrospective de l’année 2012

2 janvier 2013

JANVIER 2012 : lancement de campagne au Mans avec le Maire de Paris Bertrand Bertrand Delanoë [caption id="attachment_3002" align="aligncenter" width="640"]Janvier 2012 : lancement de campagne au Mans avec le Maire de Paris Bertrand Bertrand DelanoëJanvier 2012 : lancement de campagne au Mans avec le Maire de Paris Bertrand Bertrand Delanoë[/caption] FÉVRIER 2012 : meeting au Mans avec le futur Président de la République française François Hollande [caption id="attachment_3003" align="aligncenter" width="640"]Février 2012 : meeting au Mans avec le futur président François HollandeFévrier 2012 : meeting au Mans avec le futur président François Hollande[/caption] MARS 2012 : début de ma campagne législative avec Manuel Valls lors de la foire des Trois jours de Mamers [caption id="attachment_3004" align="aligncenter" width="640"]Mars 2012 : début de ma campagne législative avec Manuel Valls lors de la foire des Trois jours de MamersMars 2012 : début de ma campagne législative avec Manuel Valls lors de la foire des Trois jours de Mamers[/caption] AVRIL 2012 : en campagne pour la victoire de François Hollande [caption id="attachment_3005" align="aligncenter" width="640"]Avril 2012 : en campagne pour la victoire de François HollandeAvril 2012 : en campagne pour la victoire de François Hollande[/caption] 6 MAI 2012 : la fête pour l'élection de François Hollande, Président de la République [caption id="attachment_3006" align="aligncenter" width="640"]6 mai 2012 : la fête pour l'élection de François Hollande, Président de la République6 mai 2012 : la fête pour l'élection de François Hollande, Président de la République[/caption] JUIN 2012 : le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à Coulaines [caption id="attachment_3007" align="aligncenter" width="640"]Juin 2012 : le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à CoulainesJuin 2012 : le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à Coulaines[/caption] JUILLET 2012 : il ne m'a manqué que 147 voix... Une page se tourne mais le livre n'est pas fermé [caption id="attachment_3008" align="aligncenter" width="584"]Juillet 2012 : il n'a manqué que 147 voix... Une page se tourne mais le livre n'est pas fermé Juillet 2012 : il n'a manqué que 147 voix... Une page se tourne mais le livre n'est pas fermé [/caption] Août 2012 : Université d'"été" du Parti Socialiste à La Rochelle [caption id="attachment_3009" align="aligncenter" width="631"]Août 2012 : Université d'[/caption] SEPTEMBRE 2012 : comice agricole du Canton de Montmirail à Gréez sur Roc IMG_5678.jpg OCTOBRE 2012 : adoption à l'unanimité à Bruxelles de mon Avis du Comité des régions et des villes de l'UE sur la protection de l'économie licite (lutte contre la corruption et saisie des avoirs du crime organisé) IMG_6353.jpg NOVEMBRE 2012 : à Coulaines sur le grand chantier du Pôle d'excellence éducatif Albert Camus IMG_8557.jpg DÉCEMBRE 2012 : au Forum de Lisbonne du Centre Nord-Sud avec les intervenants de la table ronde "Consolider la démocratie en Méditerranée en renforçant la décentralisation" IMG_7434.jpg [...]

Quelques enseignements et souvenirs des Comices agricoles du Nord Sarthe…

5 septembre 2012

plan_large_comice_Bonnetable.jpg A l'occasion des Comices agricoles de Bonnétable, de La Ferté Bernard, de Lavaré, de Mamers, de Marolles-les-Braults, de Tuffé et de Saint Jean d'Assé, je suis allé comme chaque année à la rencontre des habitants de la 5ème circonscription et des professionnels de l'agriculture. Je salue d'abord le travail des bénévoles et des agriculteurs sans qui la tradition populaire des comices disparaitrait. Je veux aussi témoigner de la volonté des éleveurs et des cultivateurs de maintenir en Sarthe une agriculture durable et de qualité. J'ai noté la satisfaction des producteurs de céréales et des éleveurs de vaches à viande dont les cours sont aujourd'hui plutôt biens orientés... La demande de la Turquie et de plusieurs pays Moyen Orient de bêtes sur pieds est de ce point de vue une vraie aubaine. En revanche, il subsiste de vrais motifs d'inquiétudes. Les agriculteurs m'ont demandé d'alerter notre Ministre sarthois de l'agriculture Stéphane Le Foll, en particulier, sur les conditions déloyales de fixation du prix de vente du lait aux industriels transformateurs, sur l'impact de l'explosion des cours des céréales et du soja sur le coût d'alimentation du bétail et des cochons et sur la carte des zones vulnérables (fixée par l'ancien gouvernement UMP). De ce point de vue, je plaiderai en ma qualité de Vice-président des Maires de France chargé de l'Europe pour des normes européennes plus adaptées à la réalité des territoires et pour une Politique Agricole Commune 2014-2020 plus juste et plus protectrice des agriculteurs et des consommateurs. [...]

La sortie de crise de l’Europe passe par l’investissement dans les régions et les villes

18 juillet 2012

"La sortie de crise de l'Europe passe par l'investissement dans les régions et les villes" Contribution au Congrès du parti Socialiste 2012 1er signataire Christophe Rouillon Pour signer la contribution cliquez sur -> http://www.parti-socialiste.fr/congres/contribution/thematique/la-sortie-de-crise-de-leurope-passe-par-linvestissement-dans-les-regions-et-les-villes Signataires : Christophe Rouillon, délégué national à l'Europe de la Fédération des élus socialistes et républicains (FNESR), membre du Comité des Régions de l'Union européenne (CdR), maire de Coulaines Bernard Soulage, Secrétaire national, Vice-Président du Conseil régional Rhône Alpes, membre du CdR Michel Delebarre, Sénateur-Maire de Dunkerque, membre du CdR Jean-Louis Destans, Député, Président du Conseil général de l'Eure, membre du CdR Jean-Louis Joseph, vice-Président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, membre du CdR René Souchon, Président du Conseil régional d'Auvergne, membre du CdR Mireille Lacombe, conseillère générale du Puy-de-Dôme, membre du CdR Didier Marie, Président du Conseil général de Seine-Maritime, membre du CdR Mercedes Bresso (Italie), Présidente du Comité des Régions Karl-Heinz Lambertz (Belgique), Président du groupe PSE au Comité des Régions La grave crise que l'Europe traverse semble chaque jour fragiliser un peu plus le processus de construction européenne et les solidarités qui en découlent. Nous en arrivons à la conclusion qu'il faut négocier un nouveau compromis européen pour sortir durablement de la crise économique et financière. Ce compromis passe par une plus grande intégration politique de l'Union européenne qui obligera notamment les Etats membres à être plus rigoureux sur le plan budgétaire et par une réorientation de notre continent vers un modèle de développement durable, faisant plus de place à l'innovation, à l'emploi, aux services publics et à la justice sociale. Dans ce contexte, nous croyons fermement que les régions, les départements et les villes ont un rôle crucial à jouer. Elles sont tout d'abord faiblement endettées : (...) [...]

« la Rafle » film testament pour ne jamais oublier l’horreur

15 juin 2012

Enfants_dans_le_camp.jpg J'ai assisté à la première de la Rafle au Mans. Boulversant. A l'issue de la projection, le jeune Hugo - qui interprète Jo Weismann - nous dit "On s'est vu avant le film mais, vous étiez différents". Dans la salle c'est l'émotion, le poids de la réalité inhumaine de la Rafle du Vel d'Hiv nous immobilise. Et nous savons que ce que nous venons de voir est en dessous de la réalité. Les plus jeunes enfants de cette rafle ont bien été séparés de leur mère et sont montés seuls plusieurs semaines après dans les wagons de la mort. Ça s'est passé en France il y a 68 ans et ce sont des gendarmes français qui gardaient leur camp. JOSEPH WEISMANN LA RAFLE DU VEL D'HIV PARTIE 1/3 [...]

LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT, VOTEZ FRANÇOIS HOLLANDE !

20 avril 2012

Les 22 avril et 6 mai prochains le peuple français dira à l’occasion de l’élection présidentielle dans quelle voie il souhaite engager notre République. Oui la crise est bien là, profonde et multiforme aggravée par des promesses non tenues et l’incohérence d’un bilan dévastateur. Elle est avant tout la réalité d’hommes et de femmes qui souffrent, de salariés qui ont perdu leur emploi, de chefs d’entreprises qui voient des années d’efforts et de réussite remises en questions, de familles plongées dans la précarité et de jeunes qui se demandent s’il y a une place pour eux dans notre société. Ce quinquennat a été celui des cadeaux aux plus riches et le plus dur avec les plus modestes. La France a besoin d’être gouvernée autrement, avec conviction et vérité, justice et dignité, dans le respect de nos règles et de nos valeurs républicaines qui sont le socle de notre cohésion sociale. Le destin de la France passe par le changement. Ce changement nous le réussirons ensemble en votant François Hollande dès le dimanche 22 avril, pour donner à sa candidature toute la force nécessaire à la victoire. Cet appel au changement, je le lance parce que je suis conscient de l’état de la France. Par les mandats que vous m’avez confiés, je connais vos attentes. Je mesure les urgences. François Hollande est le Président qu’il faut pour la France. Il s’y est préparé depuis longtemps. Il est le mieux à même de remettre le pays en mouvement, de lui redonner confiance et espoir. Il est le candidat de la vérité et du courage. A travers un projet de 60 propositions concrètes, justes, efficaces, il s’est engagé auprès des Français sur ce qu’il sera en mesure d’accomplir afin de rendre son avenir à la France. Le changement se concrétisera dès les premiers jours de son mandat et se poursuivra pendant tout le quinquennat, avec une méthode nouvelle: la mise en mouvement de tous les acteurs de la société et la recherche d’un compromis historique entre l’Etat, les collectivités locales, les forces économiques et le monde du travail. La priorité est de redonner confiance aux Français en améliorant la vie quotidienne, le pouvoir d’achat, en mettant notre pays sur la voie de la transition énergétique, en redonnant au service public les moyens de son action. Car c’est la justice qui sera le moteur du redressement. La justice qui redéfinira la juste répartition des efforts de chacun. La force du changement sera d’autant plus grande que nous serons nombreux à aller voter dès le 22 avril. Pour lutter contre les effets ravageurs du capitalisme financier et réorienter la politique européenne, il faut donner à François Hollande une légitimité incontestable. Aucun autre candidat à gauche n’a la capacité de gagner l’élection présidentielle et de réunir ensuite une majorité parlementaire pour soutenir son action et sortir notre pays de la crise. Dès le 22 avril, le choix sera clair : • soit de laisser sans entrave Nicolas Sarkozy mener une purge libérale, une remise en cause brutale de notre pacte social avec un plan d’austérité si sévère qu’il n’ose l’avouer ; • soit d’engager sans délai le redressement de la France avec François Hollande. A tous ceux qui pensent qu’on ne peut rien changer, à tous ceux qui ne croient plus en la politique : nous pouvons y arriver ensemble. Pour que la vie quotidienne de chaque Français s’améliore, pour que la France soit plus forte et plus juste, exprimons, dès dimanche, notre confiance à François Hollande. [...]

Je veux être un des artisans de la France de demain.

17 mars 2012

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Chers amis, Cela fait 5 ans que le pouvoir en place mène la politique des plus riches. Ces choix injustes ont fini par diviser les français et rétrograder la France. Le peuple subit, souffre et les fins de mois sont difficiles. La crise a bon dos et ce sont toujours les mêmes qui payent. Le président sortant a creusé la dette comme aucun des ses prédécesseurs. Le redressement ne sera pas facile mais notre pays peut retrouver le chemin de la croissance et de l’emploi : il faut remobiliser la France, partager les fruits du travail et restaurer l’Égalité. L’enjeu est de redonner à chacun l'espoir d’une vie meilleure en votant pour le programme de François Hollande en mai et en lui donnant une majorité parlementaire, en juin. Je suis le candidat du peuple qui subit la politique inégalitaire du pouvoir. Je serai le député qui défendra : • les services publics tellement menacés en particulier dans l’espace rural du Nord Sarthe ; • une médecine au plus près de chez soi et des services d’urgence à moins de 30 minutes ; • le droit des salariés, des agriculteurs, des commerçants, des artisans, des demandeurs d’emploi et des retraités de recevoir le juste retour de leurs efforts ; • le droit à la retraite à 60 ans à taux plein pour ceux qui ont 41 années de cotisations et la prise en compte de la pénibilité ; • l’éducation restaurée avec moins d’élèves par classe et un droit à la formation tout au long de la vie ; • une gendarmerie et une police de proximité avec des effectifs suffisants et le respect des règles de civilité. Depuis 1995, j’ai toujours été présent dans les 11 cantons de la 5ème circonscription de la Sarthe, de Vibraye à La Fresnaye-sur-Chédouet, de Mamers à Coulaines et du Mans à la Ferté-Bernard, Je perçois cette attente d’une France unie et juste. Je suis le candidat de cette attente. Les électeurs me font confiance depuis plus de 10 ans, à Coulaines et dans mon Canton. Je sais l’importance d’agir pour la sécurité publique et l’équilibre financier mais aussi la justice sociale. Je n’ai pas peur de prendre des décisions. Je pense notamment à mon arrêté interdisant aux enfants de moins de 14 ans, non accompagnés de leurs parents, de sortir dans les rues la nuit. J’ai été à chaque fois réélu avec une large majorité de 66 à 69 % des voix. Vice-président de l’Association nationale des Maires de France, j’ai été le rapporteur de la commission « Sécurité publique » et je connais les fonctionnements européens en tant que Président de la commission « Europe ». Etre député, c’est aussi être à l’écoute et, contrairement au Député UMP sortant, assumer ses choix. Il faut mettre un terme à cette hypocrisie qui consiste en particulier à sacrifier le budget de l’Éducation nationale à Paris et de se plaindre de la fermeture des classes dans la Sarthe. Le bilan du député UMP sortant c'est le passif de Nicolas Sarkozy. Christophe_Rouillon_et_Sylvie_Eslan_Legislatives_2012_.jpg Avec ma suppléante, Sylvie Eslan, Première adjointe au Maire de Mamers, Vice-présidente de la Région des Pays-de-la-Loire en charge des lycées professionnels et de l’apprentissage, nous mettrons en place un Conseil de circonscription pour rendre compte de mon mandat et prendre en compte vos idées. Je mettrai aussi un terme à l’opacité de la réserve parlementaire en la répartissant avec les élus et les citoyens de ce Conseil. J’assumerai mes votes à Paris et je vous rendrai compte des travaux de l’Assemblée nationale. Les 10 et 17 juin 2012, vous choisirez le député de la nouvelle majorité de l’Assemblée nationale ; celui qui votera les lois du changement. L’objectif est de restaurer la croissance et de permettre à chaque génération de vivre mieux que la précédente. Je veux être un des artisans de la France de demain. Avec votre confiance, je serai ce Député. Je veux être le porte-parole efficace dont le Nord Sarthe a besoin. [...]
1 2 3 4 8