Mes convictions

Votez pour la République, votez pour une Méditerranée unie

11 décembre 2015

"C'est en amoureux de Marseille et de la Provence que je m'exprime. Marseille est la terre de France qui a accueilli, en juillet 1962, ma mère, ma tante et mes grands parents au retour de notre bien aimée Algérie. Mes grands parents maternels reposent sous le soleil des Milles près d'Aix en Provence. A quelques centaines de mètres, il y a le Camp d'où les collaborateurs du gouvernement d'extrême droite de Vichy ont déporté des milliers de juifs de France, de gitans et de résistants. Des centaines enfants furent aussi déportés en août 1942 à partir de ce camp de la honte. Je connais intimement l'histoire tragique des Pieds noirs et je regrette toujours l'oubli de leurs souffrances. Je sais aussi comment la colère et l'ouragan de l'Histoire ont pu parfois détourner d'authentiques républicains, et frères du peuple algérien, de leurs valeurs. Et c'est, malheureusement, parce que les blessures profondes cicatrisent mal, encore le cas aujourd'hui ! Dimanche, il y a une vraie menace que la Provence tombe entre les mains de racistes, de l'extrême droite et d'une tête de liste qui n'a rien à voir avec la Méditerranée. Cela je ne peux l'accepter ! J'aurais vraiment souhaité qu'un Socialiste succède au Président Michel Vauzelle, dont j'ai eu l'honneur d'être le jeune collaborateur pour la région d'Arles au Ministère de la Justice, et qui fait de l'Euro Méditerranée le combat de sa vie. Les électeurs en ont, c'est dommage, décidé autrement. Maintenant il y a un choix simple : oui ou non la région de Provence va t elle être dirigée par les héritiers du régime de Vichy et d'authentiques racistes ? C'est pour moi inacceptable que notre Provence se coupe de la République et rompe ses liens avec l'espace Méditerranéen, notre Mare nostrum chère à Fernand Braudel. Amis pieds noir, mes frères, ne faites pas la bêtise de votre vie !L'extrême droite c'est l'impasse, le chaos garanti. Ils allumeront le feu, ils vous utiliseront et ils vous abandonneront. Rappelez vous de notre histoire commune ! Dimanche, ne tournez pas le dos à la Méditerranée, ne coupez pas les ponts avec nos frères du Sud. Au nom de notre culture méditerranéenne, au nom de nos ancêtres qui avaient aussi quitté la Métropole pour une vie meilleure, au nom de Camus, au nom d'une société multiculturelle fraternelle, dont nous n'avons pas fait le deuil, faites le choix de la raison. Votez pour la République, votez pour une Méditerranée unie. Faites barrage à l'Extrême droite de la haine, dites non à sa représentante parisienne étrangère à nos valeurs profondes. " [...]

Biographie de Christophe Rouillon

1 mai 2015

t1DK9FQeHeVROHLcoOGK64K6mqVJ9T0gfLnDC9UP2MM.jpg Christophe Rouillon est actuellement Maire de Coulaines, Conseiller général de la Sarthe (canton Le Mans nord campagne), 2ème Vice-président de Le Mans métropole, Vice-président de l'Association des Maires de France en charge de l'Europe et membre du Comité des Regions de l'Union Europeénne. Christophe Rouillon est diplômé de troisième cycle en droit public et en sciences politiques des Universités de la Sorbonne et de Paris 2-Assas. Il est titulaire d'une Maîtrise de droit public de l'Université du Maine. Admis par concours à l'IRA de Nantes, il a intégré le Ministère de l'Économie, des finances et de l'industrie à la Commission Centrale des Marchés puis à la Direction des Affaires Juridiques. Il est actuellement en position de détachement pour exercer ses mandats d'élus de la République. Il est également diplômé d'Aspen jeunes leaders politiques et du Cycle des Hautes Études Européennes de l'École Nationale d'Administration. Christophe Rouillon a rejoint le Mouvement des Jeunes Socialistes à l’âge de 15 ans en 1982 à Nantes. En 1984, il devient Animateur fédéral du MJS de la Sarthe. L’année suivante, il est le plus jeune délégué au congrès du Parti Socialiste à Toulouse et intègre l’équipe nationale du MJS. Il rédige le programme national des jeunes Socialistes en perspective de l’élection présidentielle de 1988. En 1991, il est élu Secrétaire fédéral (numéro 2) du PS de la Sarthe. En 1992, responsable national des jeunes fabiusiens, il est élu Vice-président du MJS autonome dont il est avec Benoit Hamon le membre fondateur. A 25 ans, il devient chargé de mission au Cabinet de Michel VAUZELLE, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. En juin 1995, son premier mandat électif est celui de Conseiller municipal du Mans aux côtés de Robert JARRY et de Jean-Claude BOULARD. En 1996, il intègre le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie par concours administratif et se spécialise dans le conseil, la réglementation et le contrôle de la commande publique. En 1998, première victoire au suffrage universel direct, il gagne le canton Le Mans Nord campagne avec 66 voix d’avance après une campagne intense. En 2001, à l’âge de 34 ans, la ville de Coulaines lui fait confiance avec 55% des voix. Devenu Maire de Coulaines, Christophe ROUILLON se consacre alors pleinement à ses deux mandats en s’attachant à assainir les finances de sa commune, développer des services de proximité pour chacun, embellir chaque quartier, favoriser l’implantation d’entreprises, encourager la vie éducative, culturelle et sportive (joueur de football il reste passionné par ce sport). À Coulaines : - il a su imposer la construction d’un commissariat de police et l’implantation dans de bonnes conditions de la Maison d’arrêt des Croisettes - il a encouragé et décidé de grands chantiers, source d’emplois : le Pôle d’excellence éducatif Albert Camus, l’agrandissement et la modernisationde la Maison de retraite des Trois Vallées, la rénovation du centre ville… - il a soutenu des investissements privés : l’implantation d’entreprises, la construction maison funéraire, la construction de logements écologiques… Par son action et son sens des décisions, il a su conquérir la confiance de ses concitoyens qui ont renouvelé ses mandats de Maire et de Conseiller général en 2004, 2008 et 2011 et avec, à chaque fois, près de 70% des voix. Membre de l’Association des Maires de France (AMF), dont il est Vice-président depuis 2005, il a eu à traiter des questions de finances locales au sein d’un comité national. Membre du bureau de l’AMF, il a alors activement participé à l’élaboration des lois en discussion à l’Assemblée nationale. Il est actuellement Président de la Commission Europe de l'association des Maires de France, délégué national à l'Europe de la Fédération National des Élus Socialistes et républicains et membre du bureau des Elus Socialistes Européens. Parce qu’il connaît l’importance des enjeux européens, il représente l’AMF au Comité des régions et des villes de l’Union Européenne (CDR) et à l’Assemblée Régionale et Locale Euro-Méditerranéenne (ARLEM). Il est à l’origine des Assises européennes de la coopération décentralisée et du portail européen de la coopération décentralisée. Les objectifs sont doubles : défendre avec fermeté et constance l’idée d’une Europe plus sociale et moins libérale, d’une part, et créer des liens entre l’Europe et les pays Méditerranéens pour leur permettre un développement économique respectueux des droits de l’homme. Christophe Rouillon a rédigé cinq Avis qui ont été adopté à l'unanimité du Comité des Région de l'Union Européennne : - « Les autorités locales : des acteurs en faveur du développement » adopté 22 avril 2009 ; - " Paquet de printemps : Plan d'action de l'UE en vue de réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement" adopté le 10 juin 2010 ; - "Protection de l'économie licite : lutte contre la corruption, la fraude et le crime organisé" adopté le 11 octobre 2012. - "Les lignes directrices de l'UE pour les aides d'État au sauvetage et à la restructuration d'entreprises en difficulté » adopté en février 2013. - "Les lignes directrices de l'UE pour les aides d'État au sauvetage et à la restructuration d'entreprises en difficulté » (Avis révisé) adopté en février 2014. Il a montré sa capacité à penser au delà de sa commune, de son canton pour œuvrer pour un France plus juste et une Europe plus sociale et politique. Il lui manqué seulement 147 voix pour être élu le 17 juin 2012 Député de la 5ème circonscription de la Sarthe. En octobre 2012, il a été nommé membre du Conseil national du Parti Socialiste. Sa ville vient d’être désignée « ville la plus sportive des Pays de la Loire 2013 » et reste classée parmi les 200 villes de et villages de France les mieux fleuries. Malgré des ressources fiscales faibles dues à ses 45,2 % de logement HLM, la ville de Coulaines est trois fois moins endettée que la moyenne des villes de même taille. Avec la légitimité d’un solide bilan et avec la confiance de ses concitoyens, Christophe Rouillon a été réélu Maire de Coulaines au 1er tour de scrutin avec 53,24 % des voix. Il a été élu 2ème Vice-président de Le Mans Metropole en charge de l'enseignement supérieur, de la recherche et de la mobilisation des subventions européennes. Pour les élections européennes de 2014, il figurait en 4ème position sur la liste "Grand ouest" du Parti Socialiste. En septembre 2014, il a été nommé Coordinateur pour le Groupe Socialiste de la Commission Économique et sociale (ECOS) du Comité des Régions de l'UE. Christophe Rouillon est également le rapporteur d'un Avis européen du CdR "Reconnecter l'Europe avec les citoyens : communiquer mieux et d'avantage au plan local" qui devrait être adopté lors de la session plénière de décembre 2014. En mars 2015, Christophe Rouillon a été réélu Conseiller départemental de la Sarthe avec 54,62 % des voix dans le canton qui comprend Coulaines et les quartiers Nord et Est du Mans (Bollée, Gazonfier, La Butte, Yzeuville, Isaac, Les Maillets, Croix de Pierre, Banjan, Bellevue, Les Fontenelles, Villaret, Meslier). [...]

Banquet à Coulaines

20 février 2015

Christophe Rouillon Conseiller général de la Sarthe, Maire de Coulaines Vice-président de l’Association des Maires [...]

Les élus locaux d’Europe veulent plus de transparence

9 avril 2013

Il y a 500 000 élus locaux en France dont la mission est l’intérêt général. L’Affaire Cahuzac ne doit pas ouvrir la voie à une suspicion généralisée et injuste sur ceux qui, élus démocratiquement agissent pour laRépublique, mais doit les obliger à mettre en lumière l’honnêteté de leur action et les inciter à donner aux français des gages de confiance. Il n’est pas nécessaire d’attendre un éventuel référendum pour affirmer que l’ensemble des collectivités locales européennes est favorable à des mesures favorisant plus de transparence. Le 10 octobre dernier, j’ai été le rapporteur d’un Avis du Comité des Régions et des villes, institution de l’Union Européenne qui représente l’ensemble des 100 000 collectivités locales des 27 pays d’Europe. Cet Avis, adopté à l’unanimité, porte sur le projet de directive européenne « Protection de l’économie licite » (JOUE2012/C 391/14) et préconise notamment le dépôt par les élus auprès d’une autorité publique indépendante d’une déclaration de patrimoine portant sur leurs propriétés et leurs liens commerciaux ou d’affaires ainsi que la signature par chaque élu local d’une charte de déontologie intitulée « Obli privatum, publica curat » (« Oublie les affaires privées et occupe toi des affaires publiques »). Cette charte fixerait les règles d’impartialité (interdiction des situation de conflits d’intérêts, refus des invitations pour un séjour privé qui émanerait d’une personne physique ou morale dont l’activité est en relation avec leur collectivité, remise aux Domaines des cadeaux personnels d’une valeur supérieur à 150 euros, pas d’intervention pour des membres de la famille...) etd’intégrité (non utilisation des moyens des collectivités à des fins personnelles ou de campagnes électorales, respect des règles de la commandepublique...). En Europe, l’ONG Transparancy international évalue à 120 milliards d’Euros les fonds détournés de l’économie licite. L’Avis demande à l’Union Européenne de renforcer les moyens de lutte par la création d’un Parquet européen et la mise en œuvre d’une législation efficace de traçabilité des transactions bancaires. En parallèle, il est indispensable d’instaurer un statut de l’élu local qui garantisse son indépendance et son autonomie financière. En collaboration avec Dominique Reynié, Directeur général de la Fondation pour l’innovationpolitique, j’avais rédigé un Livre blanc pour l’Association des Petites Villes de France qui formulait 40 propositions en ce sens. Il est urgent de restaurer la confiance et d’endiguer la vague populiste qui risque de submerger les démocraties européennes. [...]

Rassemblés pour faire front

1 avril 2013

IMG_9538.jpg Le traditionnel banquet de Coulaines a réuni près de 200 militants et sympathisants dans une ambiance politique, amicale et conviviale.IMG_9540.jpgIMG_9522-2.jpg A l'invitation de Christophe Rouillon, maire et conseiller général, le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll et Christophe Clergeau, 1er Vice-president de la Région des Pays de la Loire, ont plaidé pour une politique offensive contre le chômage en stimulant l'investissement public et en aidant les entrepreneurs à innover. Le maire du Mans Jean-Claude BOULARD a rappelé que le Président François Hollande ne cherche pas, comme Sarkozy, à être populaire chaque jour dans les sondages mais plutôt à voir son courage reconnu par les français en fin de mandat. IMG_9524.jpg Nos deux députées Marietta Karamenli et Françoise Dubois étaient également présentes pour délivrer un message d'espoir et de confiance. Avant de laisser place à l'excellent orchestre de Lorient Zap Song, Christophe Rouillon a rappelé la nécessité de se mobiliser pour les échéances électorales de 2014 et 2015 et de se concentrer, tous ensemble, sur les 4 principales batailles de l'emploi, de l'éducation, de la sécurité et de la construction d'une Europe plus protectrice et plus démocratique. [...]

Le Ministre Stéphane Le Foll invité du banquet de Coulaines

24 février 2013

Après Jean-Marc AYRAULT, Laurent FABIUS, Manuel VALLS, Claude BARTOLONE, Claude Roiron, Claudy Lebreton, Benoît HAMON... le ministre sarthois de l'agriculture et de l'agroalimentaire sera l'invité d'honneur du banquet annuel de Coulaines. Jean-Claude BOULARD, Maire du Mans, sera également fidèle au rendez-vous. LIEU : Espace culturel Henri Salvador, place de la Gironde (parking gratuit) iNCRIPTION : 20E, 15 E réduit et gratuit pour les enfants. Chèque à l'ordre de PS à adresser à 13, rue du tertre 72 190 Coulaines Chèques de soutien à l'ADFPS [...]

LA JUSTICE FRANCAISE NOUS DOIT TOUJOURS LA VERITE…

26 janvier 2013

Sur Paris Match.fr :"Fabienne, la fille de Robert Boulin, lutte depuis trente et un ans pour faire éclater la vérité sur la disparition de son père. Elle vient de publier «Le dormeur du val» (Don quichotte éditions), l'histoire de son combat. Mais pour elle, le travail n'est pas terminé." le_dormeur_du_val_201210.png Lisez l'article de Fabienne Boulin «Mon père nous avait dit: “ce sont des assassins, ils nous tueront”» -> http://www.parismatch.com/Actu-Match/Politique/Actu/affaire-Boulin-le-dormeur-du-val-244309/ rb_maire.jpg Robert Boulin était un homme politique de grande envergure du début de la Ve République. Il incarnait, au sein du RPR de Jacques Chirac, le courant minoritaire du gaullisme social. Résistant, Député-maire de Libourne, et ministre pendant plus de 15 ans (un record de l'histoire de France), il a consacré sa vie au service de la République et de sa ville. Copie_de_DSC07958.jpg Le 5 octobre 1979, le Ministre du travail Robert Boulin accueille au milieu de la foule des habitants de Libourne le Président de la République Valéry Giscard d'Estaing -> Copie_de_DSC07970.jpg Populaire, social et intègre, il était pressenti pour devenir Premier ministre en remplacement de Raymond Barre. Il est alors victime d'une machination destinée à briser sa carrière et son ascension politique. Une partie de la presse, instrumentalisée par des officines, l'accuse injustement d'avoir acquis un terrain à Ramatuelle dans des conditions douteuses. Face à la vindicte et pour défendre son honneur, il menace sur Europe 1 de faire des révélations. Quelques jours plus tard, le 30 octobre 1979, il est retrouvé "suicidé" dans 50 cm d'eau d'un étang de la forêt de Rambouillet. midi-2-special-robert-boulin-emission-du-30-octobre-1979-fr_1_.html Fabienne_Burgeat.jpg Depuis plus de 30 ans, sa fille Fabienne Burgeat-Boulin, soutenue par quelques amis et des témoins de l'époque, conteste la version officielle des faits. Elle demande une réouverture de l'enquête judiciaire pour connaître enfin la vérité sur l'assassinat de son père. FBB_RB.jpg Benoit Colombat, journaliste d'investigation, a relevé, dans son livre "Un homme à abattre", les 75 anomalies de l'enquête officielle. Mobilisons nous pour que l'on connaisse enfin la vérité ! http://www.robertboulin.net/ Le reportage de France 2 qui met en lumière l'affaire Boulin-> http://13h15-le-samedi.france2.fr/?page=accueil&rubrique=reportages&video=manuel_13h15_reportage_1_20100321_21032010144304_F2 Café crimes de Jacques Pradel sur l'affaire Boulin (Europe 1 le 22 septembre 2009) ->http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Cafe-crimes/Sons/Cafe-Crimes-l-affaire-Boulin-113134/ [...]
1 2 3 8